Le score de crédit (« credit score » en anglais) est bien un de ces sujets qui reviennent par ci et là parmi les expatriés en Amérique du Nord. Il me semble qu’il fonctionne de même pour le Canada et les États-Unis (à confirmer), mais dans le doute je parle ici du Canada. Il s’agit de plus d’un résumé de ce que j’en ai compris moi-même au fil de mes recherches. Il peut donc y avoir des inexactitudes.

Le score de crédit porte bien son nom : c’est un score qui résume votre profil de crédit. Ce score varie de 300 (pas bien !) à 900 (le top !). Vous désirez faire un crédit pour acheter une voiture ou une maison ? Votre score déterminera si on vous accordera un crédit et surtout à quel taux. Plus votre score sera élevé (= bon), plus vous aurez des offres avantageuses. Un score trop bas et là les portes se fermeront.

Quand vous arrivez au Canada en tant que nouvel arrivant, vous avez bien sûr une page vierge. C’est à la fois positif et négatif. D’un côté vous n’êtes pas enregistré comme mauvais payeur, mais vous n’êtes pas non plus enregistré comme bon payeur. Il vous faudra donc essayer de construire ce score pas à pas, tout en essayant de ne pas trop trainer si vous avez en tête de rester. On acceptera assez bien que vous n’ayez pas encore de dossier en tant qu’étranger fraichement arrivé. Tout comme un jeune adulte canadien dans la vingtaine aura lui aussi à le construire. Mais pour un canadien qui arrivera dans sa trentaine et n’a toujours pas de dossier… Là ça deviendra plus compliqué.

En résumé les éléments qui influent sur ce score sont :

  • Le nombre de crédits et leur type

Le plus simple pour débuter sera d’obtenir une carte de crédit auprès de sa banque. Il s’agira comme en France d’une VISA ou d’une MasterCard. Elle se différencie de la carte de débit, bien qu’en France on ait tendance à utiliser les cartes de crédit comme des cartes de débit. La carte de débit a toujours une action immédiate sur le compte et ne peut que rarement être utilisée pour des achats en ligne. La carte de crédit, en Amérique du Nord, n’utilise pas de l’argent du compte en banque directement mais vous avance donc de l’argent, vous offre une forme de crédit. De la même manière que les cartes de crédit différées en France. En général dans les premiers mois d’arrivée au Canada on vous autorise une marge de crédit de 500$. Vous pouvez donc dépenser jusqu’à 500$ avec avant de la rembourser.

Il semblerait que pour améliorer son score de crédit il soit recommandé d’avoir plusieurs formes de crédits et pas qu’une seule, mais pas trop malgré tout. Il serait donc bien vu d’avoir une ou deux cartes de crédit, ou une carte de crédit et un crédit automobile, … Est-ce que ça signifie pour autant qu’on vous encourage à faire crédit sur crédit ? Pas tout à fait. On vous encourage simplement à montrer que vous êtes un bon payeur et que vous savez gérer vos crédits.

  • L’utilisation de la marge de crédit attribuée

Tel que mentionné au-dessus, vous avez une marge ou limite de crédit qui vous est attribué avec votre carte de crédit (par exemple) ou divers autres services équivalents. Pour un meilleur score, il est recommandé d’utiliser autour de 35% du montant alloué. Votre marge mensuelle est de 1000$ sur votre carte de crédit. A la date de relevé n’ayez pas plus de 350$ de crédit sur la carte, tout en essayant d’être au plus près des 350$ pour qu’il progresse plus vite.

Note : avoir une marge trop élevée n’est pas recommandé, parce qu’il peut donner l’image que vous pouvez dépenser plus que vous ne pouvez rembourser. Là encore on vous encourage donc à montrer que vous savez gérer votre crédit mais pas à en avoir de trop.

  • L’historique de paiement

Si vous payez à temps, les retards dans le passé… Et là sont inclus les retards pour payer les factures diverses comme téléphonie ou internet, ce qui peut rapidement arriver si vous n’êtes pas en prélèvement automatique sur carte de crédit. Sachant que c’est assez déconseillé pour permettre de garder un œil sur ce qu’il se passe et éviter des piratages quelconques. On se mord donc les doigts quand on oublie d’un jour sa facture (et ça sert de leçon), sachant qu’en plus elles ne sont pas toujours toutes disponibles à date fixe non plus, de quoi bien s’embrouiller mais on finit par s’y habituer.

  • Les demandes de crédits ou interrogations « avec impacte »

Il existe deux types d’interrogations : celles sans impacte et celles avec impacte. Si vous faites une demande d’accès vous-même à votre score pour savoir où vous en êtes, c’est sans impacte. Si en revanche une institution fait une interrogation pour répondre à une demande de crédit ou un dossier de location de logement, c’est alors une demande avec impacte. Trop de demandes de crédit est donc négatif pour le score de crédit. Une fois encore, la société n’encourage donc pas à être tant que ça à crédit…

  • L’ancienneté des comptes de crédit

Plus votre compte de crédit (ex : carte de crédit) est ancien, meilleur c’est. Il est conseillé de toujours garder au moins une vieille carte de crédit.

Comment consulter son score de crédit ?

Au Canada, deux sociétés permettent l’accès au score de crédit : Equifax Canada et TransUnion Canada. Les deux compagnies offrent des services assez similaires. Selon votre banque certaines sont en partenariat avec l’une ou l’autre ou aucune. Quand vous demandez un relevé de votre dossier de crédit à votre banque, elle ne fera qu’un relais vers l’une de ces compagnies.

Quelles sont les conséquences (positives et négatives) du score de crédit ?

Les conséquences du score de crédit sont que dès lors que vous voulez souscrire à un crédit ou simplement louer un appartement, il est possible pour le requérant d’avoir votre profil : bon ou mauvais payeur. Pour un logement pas besoin de garant puisque qu’on ne se fit pas uniquement à une fiche de paye mais aussi à votre façon de gérer votre argent. De même, certaines personnes qui ne touchent pas forcément un haut salaire vont avoir plus facilement accès à des prêts ou services si les personnes en face constatent qu’elles savent bien gérer leur argent malgré tout.

Dans l’aspect négatif, la moindre erreur peut vous suivre pour longtemps. Le score de crédit n’est pas figé mais ça peut prendre des années pour le remonter selon d’où vous partez.

Conclusion

Vivre légèrement à crédit est encouragé mais pas trop. Montrez avant tout que vous savez gérer vos finances (et vos crédits) et tout ira bien.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille ce petit guide du gouvernement qui est assez bien fait.

N’hésitez pas à commenter si vous avez trouvé cet article utile ou que vous avez une question !